Un trésor
caché

Sous l'un des écosystèmes les plus arides et stériles de la planète, le désert d'Atacama au Chili, se trouve une mer souterraine qui s'est formée il y a plus d'un million d'années. L'eau de cette mer, qui est pompée jusqu'à 70 mètres de profondeur, est naturellement riche en minéraux.

Un sel unique
au monde

Une fois extraite, l’eau s’évapore dans des bassins exposés aux rayons brûlants du soleil du désert. Au cours de ce processus, une réaction chimique naturelle se produit, ce qui donne un grain de sel unique au monde : réduit en sodium, avec un pourcentage élevé de potassium et avec le même goût, la même apparence et le même rendement qu’un sel de mer commun de bonne qualité. Ce grain de sel exceptionnel est celui que nous utilisons dans notre somalla.

Moins de sodium, plus de potassium

En règle générale, les sels obtenus par évaporation de l’eau de mer contiennent 86 % de chlorure de sodium et des traces d’autres oligo-éléments, tels que le potassium, l’iode ou le manganèse. Le sel extrait de la mer souterraine du désert d’Atacama contient naturellement 35% de sodium en moins. De plus, son pourcentage de potassium, un nutriment vital qui régule le bon fonctionnement de l’organisme, est beaucoup plus élevé que celui d’un sel classique : 30%.

L’objectif de l’OMS

Un apport élevé en sodium contribue à l’hypertension artérielle, ce qui augmente les risques de maladies cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux. Les États membres de l’OMS ont même lancé des campagnes visant à réduire l’apport en sodium dans la population dans le but de parvenir à une diminution de 30 % d’ici 2025. Il est donc fortement conseillé, pour des raisons de santé, de remplacer le sel conventionnel par du sel à faible teneur en sodium extrait du désert d’Atacama. Le sel du désert chilien avec lequel la somalla Avi Serra est fabriquée est pauvre en sodium et constitue une source naturelle de potassium, ce qui augmente la qualité nutritionnelle du produit.